Malogri éditions au salon du livre j-1

Capture d’écran 2014-02-22 à 12.13.47

 

Malogri éditions en direct du  salon du livre de Paris tient  son pti Journal

stand de la corse

 

En vol vers le salon du livre de Paris 2014, de mon siège 3E sur Air Corsica, je me pose beaucoup de questions.

Entre appréhension, hâte de découvrir et d’apprendre encore et encore toute la complexité de ce nouveau monde auquel j’appartiens désormais.

stock

Je réfléchis ai je pris un stock suffisant?

Je me dis que je suis folle, j’y vais seule et jai peur de ne pas oser,  j’ai peur d’être timide, d’oublier que j’ai bientôt trente ans et que je ne peux pas faire mon ado attardée,  la c’est la vraie vie, si je me loupe on m’achevera juste derrière.

Je ne tomberai pas aux pieds de ce beau projet,  je me relève les manches,  je pars avec  mes couronnes de fleurs, mes ouvrages, le sourire et tout mon courage sous le bras. J’ai la gnaque!

Je  ne laisserai  passer  aucune opportunités, avec un shot de sociabilité dés le petit déj pour bien démarrer cette journée!

Quand tout à coup; je repense à la sortie de mes ouvrages en juin 2013, j’espérais sans trop y croire: « tiens et si Malogri editions se faisait une petite place au salon du livre 2014!!! »

IH AH OUH …QUELQUES MOIS PLUS TARD L’ESPOIR A LAISSÉ PLACE À LA RÉALITÉ.

logo

Dès demain matin 10h nos ouvrages rencontreront un tout nouveau  public.

Les chiffres me font flipper, des millions de visiteurs; comment vais je rendre mon petit espace sur le stand des éditeurs corses attrayant et attractif, que de questions, c’est une belle aventure encore un première fois.


« Toute première  fois, tout toute première fois… »    
                           Jeanne Mas tu sors!!!

 

 

Du kiosque de l’aéroport la presse écrite m’a fait de l’oeil avec tous ses gros titres:   «L’édition montre du caractère»;  «l’essor de la petite édition».

 

Un dossier spécial particulièrement bien fait dans Le Monde sur les petits éditeurs

on apprend que:

«Le livre reste la première industrie culturelle, devant le cinema et la musique»      (tu le savais toi?)

Puis  en fin d’article: Les nouveaux éditeurs soignent l’édition et la distribution:       Je vais vous citer une partie de l’article tant il est en adéquation avec les valeurs et l’esprit que j’ai voulu insuffler à ma maison d’édition, au travers de  ma première collection d’ouvrages  «livre d’enfance à usage des grands».

«Ces nouveaux éditeurs ont pour caracteristique de publier peu. Ils soignent aussi leur ligne éditoriale. Et face à la montée en puissance du numérique, misent sur le livre comme objet de désir.»

Malogri éditions a donc vu juste: publier des livres objets, ravissants à s’offrir à offrir et même à réaliser soi même, en traitant toujours le livre comme un écrin précieux.

 

Et pour finir en beauté selon Isabelle Laffont: il y a cette année une très forte demande de « feel good books » des livres qui font du bien.
Quoi  de mieux pour affronter avec légèreté et dérision toutes les situations complexes de nos vies d’adultes qu’une petite dose de littérature  allumée, au travers de nos « livres d’enfance à usage des grands » .
J’y vais mais jai peur!!!

 

Maud LG

(PS:Je finis cet article avec des chats qui me sautent dessus à deux heures du mat …    à demain.)